SYSTÈMES DE SUPERFILTRATION À BOUGIES

bougies.jpg

La technologie de la filtration à bougies (sans adjuvant) offre la possibilité, pour certaines applications particulières, de recycler plus facilement les boues d’usinage, lorsque celles-ci n’ont pas besoin d’être revalorisées.

OÙ L’APPLIQUE-T-ON?

L’utilisation de ces filtres perd progressivement de son intérêt avec l’augmentation de la viscosité, du débit et de la concentration du polluant de l’huile.

LES PRINCIPAUX AVANTAGES SONT :

  • Ne nécessite pas d’adjuvant

  • Bon impact environnemental

  • Boue sans polluant (à l’exception de l’huile)

  • Possibilité de récupérer la boue

  • Consommation énergétique réduite

  • Réchauffement de l’huile peu significatif

  • Marche/Arrêt incorporé

  • Bonne capacité de rétention

  • Gestion automatique du filtre

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE LA SUPERFILTRATION À BOUGIES

La FILTRATION
L’huile sale, issue de l’usinage, est prélevée dans le bac de la machine avec une pompe d’aspiration qui l’envoie vers le corps de filtre.

Arrivée à l’intérieur de celui-ci, elle passe à travers les espaces micrométriques des bougies pour être ensuite envoyée vers le bac propre du système et être ensuite distribuée avec une pompe vers la machine-outil.

Les particules se déposent à l’extérieur de la bougie et génèrent ainsi une pression différentielle à l’intérieur du filtre. Arrivé à la valeur limite de pression ou après un temps déterminé, on passe à la phase suivante : La VIDANGE.

La VIDANGE
Avant de vidanger les boues d’usinage, il faut au préalable vider le contenu du corps de filtre.

Après l’arrêt de la pompe de filtration, l’huile contenue dans le corps de filtre est expulsée avec de l’air comprimé à travers la vanne de vidange vers le bac sale.

Le CONTRE LAVAGE
Une fois le corps de filtre vide, l’air comprimé est injecté à l’intérieur des bougies pour pousser l’huile propre en sens inverse afin de décoller les particules situées à l’extérieur de celles-ci. Cette boue d’usinage est ensuite dirigée vers un bac sale approprié pour la récupération de la plus grande partie de l’huile utilisée pour le contre lavage.